Le mot des co-présidents

 

 

Michel Demolder

Gérard Gruau

 

Sous l’impulsion de ses différents présidents, le Creseb, structure déployée depuis 2011 à l’instigation de l’Etat et de la Région Bretagne, s’est peu à peu imposé comme un outil incontournable dans la gestion partagée de la qualité de l’eau et la co-construction de savoirs et de projets entre acteurs des territoires et scientifiques. Les évolutions récentes dans la structure du Creseb comme la mise en place d’un Comité Scientifique et Technique dédié explicitement à l’organisation d’échanges et de travaux de synthèses sur des thèmes prioritaires (gestion des débits minimums biologiques, la restauration morphologique des cours d’eau, la gestion des eaux souterraines ou le suivi métrologique de la qualité de l’eau…) ont encore accru l’intérêt de la structure et son appropriation par les différents acteurs.

 

L’année 2016 représente une année charnière pour le Creseb. Le Creseb se voit en effet confier de nouvelles missions institutionnelles comme l’organisation de l’appui scientifique de la deuxième phase du Plan de Lutte contre la prolifération des Algues Vertes (PLAV2) avec le défi de refonder les bases d’une collaboration responsable entre scientifiques, acteurs des territoires et décideurs publiques. Cette collaboration devra tenir compte des spécificités, prérogatives et éthiques de chacun. Fort de son succès, le Creseb se voit également solliciter pour se saisir de nouveaux dossiers thématiques, comme celui du Petit Cycle de l’Eau, ou assurer le suivi scientifique de projets transverses comme les projets socio-économiques récemment lancés sur les trajectoires de l’agriculture bretonne et l’impact de ces trajectoires sur la qualité de l’eau. Ces nouvelles missions posent la question de l’évolution de la composition et du périmètre thématique du Creseb, évolution qui constitue le deuxième grand chantier du Creseb à l’orée 2016.

 

Le Creseb, structure maintenant mature, a déjà montré qu’il constituait une véritable interface entre les sciences et l’action et qu’il pouvait apporter des solutions originales, concertées et acceptables pour améliorer la gestion et la protection des ressources en eau de la Bretagne. En prenant la présidence du Creseb, nous avons la volonté de contribuer à la réussite des nécessaires évolutions qui s’annoncent, tout en continuant à renforcer les actions de partage et de création de connaissances.

 

 

Michel Demolder

Président de la commission locale de l'eau

du SAGE Vilaine

                          

Gérard Gruau

Directeur de recherche CNRS

 

 

 

Le Centre de Ressources et d'Expertise Scientifique sur l'Eau de Bretagne (Creseb) fait le lien entre les acteurs de la recherche scientifique et les acteurs de la gestion intégrée de l’eau. Diffusion et mises en débat de connaissances, co‑constructions d’outils ou de méthodes, sont au cœur des projets pilotés par le Creseb. Il contribue à mobiliser au mieux la science et les scientifiques en faveur de l'action publique dans le domaine de l'eau.

 

 

                                      

 

 

Le Creseb, créé en 2011 à l'initiative de la Région Bretagne, est un Groupement d'Intérêt Scientifique (GIS) composé de 3 collèges : le collège des instances publiques, le collège des organismes scientifiques et le collège des acteurs de la gestion intégrée de l’eau par bassin versant.

 

 

                          

 

 

2016 marque le début d'une nouvelle convention de ce GIS avec des missions renforcées et l'implication de nouveaux acteurs dans la gouvernance :

 

 

Des missions renforcées

 

Ce nouveau cycle voit les missions du Creseb évoluer avec un rôle plus marqué d'appui scientifique aux territoires mais également à la politique régionale partenariale :

> en lien avec la nouvelle gouvernance de l'eau en Bretagne (Conférence Bretonne sur l’Eau et les Milieux Aquatiques, CBEMA [+ d'infos]), le Creseb contribue au volet « Acquisition et Partages de Connaissance » du Contrat de Projets Etat Région. Le bureau du Creseb apporte des éléments d'analyse aux financeurs des projets.

> le Creseb intervient désormais pour organiser l'appui scientifique au futur Plan de lutte contre les algues vertes.

 

 

De nouveaux acteurs impliqués dans la gouvernance

 

Depuis février 2016, le Creseb dispose d'un nouveau bureau  et est maintenant co-présidé par Michel Demolder (Président de la CLE du SAGE Vilaine) et Gérard Gruau (Directeur de Recherche au CNRS, membre de l’Observatoire des Sciences de l’Univers de Rennes).

 

 

Une approche plus transversale

 

Les travaux engagés jusqu'à présent suivent une approche thématique. Il apparaît nécessaire de réfléchir également de façon transversale, en cohérence notamment avec la notion de gestion intégrée de l’eau et les projets de territoire en cours de construction sur les différents bassins versants bretons.

Pour cela, lors d'une réunion organisée début janvier, une réflexion structurée autour de 4 défis sociétaux a été conduite de manière collective avec les membres et partenaires du Creseb. Ce travail a permis de recenser des besoins transversaux d'acquisition et de partage des connaissances qui viendront guider les actions futures du Creseb [+ d'infos].