CGLE 2017 - Séminaire "sciences et décision publique"

 

le jeudi 26 janvier à partir de 9h30

 

 

 

Prospective : quel apport à la construction

 

des actions de préservation de la ressource en eau ?

 

 

Ce séminaire a traité des apports et les limites de démarches de prospective participative dans le domaine de la gestion de l’eau, en s’appuyant sur des exemples conduits à diverses échelles et avec différentes catégories d’acteurs.


Au regard des défis à relever dans le domaine de l’eau et de la complexité des processus en jeu, la prospective constitue un des outils pertinents pour explorer les futurs possibles et s’interroger collectivement sur nos actions et politiques publiques. La prospective ne vise pas à prédire le futur mais aide à le construire en croisant des connaissances et des points de vue variés. Grâce aux débats générés, la prospective participative favorise la mobilisation et la concertation des acteurs d’un territoire. Ces travaux collectifs offrent l’opportunité de croiser différentes connaissances et compétences (scientifique, de terrain, ...) et permettent ainsi de mener une réflexion globale et transversale à long terme pour alimenter les politiques publiques.
Ce séminaire propose de s’interroger sur les apports et les limites de démarches de prospective participative dans le domaine de la gestion de l’eau, en s’appuyant sur des exemples conduits à diverses échelles et avec différentes catégories d’acteurs.

 

 

Présidents de séances :


> Gérard Gruau – Cnrs, Creseb
> Michel Demolder - CLE Sage Vilaine, Creseb

 

9h30-11h Conduire des travaux prospectifs à différentes échelles

 

> Principes généraux relatifs aux démarches de prospective [> lien vers la présentation]

Alain Charraud, Président de la section prospective du Ceser de Bretagne

 

 

 

> Prospective « eau et agriculture » sur le bassin versant de l'Oudon : « Quels systèmes d’exploitations agricoles durables dans le bassin versant de l’Oudon à l’horizon 2030 pour respecter les objectifs environnementaux européens, en particulier concernant la qualité de l’eau ? » [> lien vers la présentation]

Louis MICHEL, président de la CLE du S.A.G.E. de l’Oudon
Rachel Labrunie, SY.M.B.O.L.I.P

 

 

 

> Prospective sur l'évolution des systèmes agricoles sur les territoires bretons en lien avec la reconquête de la qualité de l'eau sur les bassins versant de la Haute-Rance et du Couesnon [> lien vers la présentation]

Marion Diaz, Agrocampus Ouest
GERDAL, SAGE Couesnon, SAGE Rance Frémur-Baie de Beaussais, SMPBC, Eau du Bassin Rennais, Chambres d’Agriculture

 

 

 

> La démarche prospective dans le cadre du « plan breton pour l’eau » : quel développement des territoires bretons en lien avec les enjeux eau et milieux aquatiques à l'horizon 2040 ?  [> lien vers la présentation]

Catherine Yerlès, Conseil régional de Bretagne
Delphine Klerch, Conseil régional de Bretagne

 

 

 

> Garonne 2050 : « Étude prospective sur les besoins et les ressources en eau à l'échelle du bassin de la Garonne » [> lien vers la présentation]

Françoise Goulard, Agence de l’eau Adour-Garonne

 

 

 

11h30-13h00 Table ronde : Échange de points de vue sur la prospective

 

> Quels sont les apports et les limites de la prospective ?
> Qu’apporte-t-elle pour nourrir des documents de planification et élaborer un plan d'action ?
> Qu’apporte-t-elle au dialogue et à la mobilisation des acteurs ?
> Quels types de connaissances et de données sont mobilisées dans ces exercices ? Quelle est la place des connaissances scientifiques et des chercheurs ?