« Les eaux souterraines en Bretagne » - 12 mai 2016

 

Éléments de contexte

 

Les changements climatiques, l’évolution de la population ou l’augmentation des pressions dans certains secteurs bretons pourraient conduire à des situations tendues sur l’utilisation de la ressource en eau tant sur le plan qualitatif que quantitatif. Ainsi, les ressources en eaux souterraines pourraient être davantage sollicitées dans un objectif de diversification, de sécurisation et de gestion facilitée de l'alimentation en eau potable.

 

Il est maintenant admis que les eaux souterraines contribuent annuellement entre 30 et 90 % au maintien du débit des rivières bretonnes. Ce résultat implique que les eaux souterraines ont une place primordiale dans la gestion de la ressource en eau d’un bassin versant, autant sous des aspects quantitatif que qualitatif.

 

 

Des documents de planification à différentes échelles visent à appréhender la gestion des eaux souterraines pour les différents usages dont l'alimentation en eau potable :

> les bilans besoins-ressources élaborés à l'échelle des territoires de SAGE,

> les schémas départementaux d'alimentation en eau potable,

> le Plan Régional Santé Environnement (PRSE2 2011-15) et le SDAGE 2016-21 qui abordent le thème de l'identification et de la protection des ressources en eaux souterraines pour l'alimentation en eau potable1.

 

Depuis quelques années des projets de recherche, d’appui aux politiques publiques et des études de quantification de ces ressources ont permis de développer des outils sur le territoire breton, parmi lesquels :

> Le SIGES Bretagne (Système d’Information pour la Gestion des Eaux Souterraines) est un site internet public permettant la diffusion, la publication et la valorisation de l’information dans le domaine des eaux souterraines en Bretagne : http://sigesbre.brgm.fr/

> Le site de Ploemeur (56) est un des principaux sites expérimentaux d'observation scientifique dédié à l'étude des eaux souterraines intégré au SOERE H+ international - réseau international de sites hydrogéologiques. Ce réseau H+ vise à maintenir et coordonner un réseau de sites expérimentaux capables de fournir des données pertinentes – en incluant des chroniques ou expériences long terme – pour la compréhension du cycle de l'eau et des éléments transportés dans les aquifères souterrains, afin de développer des outils de gestion des ressources en eaux souterraines,

> Le programme SILURES : Système d’Information pour la Localisation et l’Utilisation des Ressources en Eau Souterraine (composé de 3 projets : SILURES Bretagne, Bassins versants et Suivi)2,

> Le projet RAPSODI : Recherche d’Aquifères Profonds Dans le SOcle du Département De l’llle-et-Vilaine 3, et CASPAR : Caractérisation des Aquifères Semi-Profonds Armoricains 4,

> Le projet CINERGY : Connaissance de la géologIe profoNde du bassin tErtiaire de Rennes, à visée Géothermique et hYdrogéologique5,

1 SDAGE 2016-21 - Chapitre 6 – protéger la santé en protégeant la ressource / 6E - Réserver certaines ressources à l’eau potable // PRSE 2011-15 - Objectif 5 : Améliorer la qualité des eaux brutes - ACTION 5B – Identification des ressources en eau à privilégier pour l'alimentation humaine.