Focus : le rôle des zones humides

 

« Il ressort d'un programme de recherche (Ty-fond) que l'efficacité du ralentissement dynamique en période de crue par les zones humides est très dépendante des conditions topographiques locales.
La question de l'utilisation de zones étendues pour l'expansion des crues est un problème difficile à contourner et dont les données sont complexes du fait du niveau de perméabilité des sols et du nombre d’infrastructures existantes. De plus les solutions adoptées doivent être cohérentes avec les critères liés aux paysages (plans de reconquête de la flore et de la faune), liés à la qualité de l'eau (limitation des nitrates et des pesticides dans l'eau). L'examen de l'emploi des zones humides ne doit pas perdre de vue ce qui peut se passer en aval ; par exemple, le ralentissement de l'Oust sans précaution pourrait faire que son pic de débit maximum serait concomitant à celui de la Vilaine au lieu de la précéder, augmentant le débit cumulé et la hauteur de crue. »

Source : Mission d'expertise – Annexe A, 2001. p. 85 – 86

 

 

Par ailleurs des documents de synthèses sur le rôle des zones humides hors du contexte breton sont disponibles :

> Le rôle des zones humides alluviales dans la propagation des crues : apports de la modélisation – PIREN-Seine, 2006

> Rôle des zones humides sur l'écrêtement des crues – Quels effets, quels enjeux ? Analyse sur la Loire de Villerest au Bec d'Allier – Analyse – AELB, 2006