Dès les premiers échanges menés avec les territoires dans le cadre du Creseb, de nombreux besoins relatifs à la concertation avaient émergé :

" Comment améliorer la concertation sur mon territoire ? "

" Quels outils pouvons-nous utiliser nous permettant de tenir compte des différentes de perception sociale, de communication et de sémantique propre à chaque acteur ?"

"Comment mobiliser les acteurs du territoire, partager un diagnostic et construire une stratégie, un pannel d'actions à mettre en place ?" ...


Les premiers travaux engagés dans le cadre du Creseb ont également permis de renforcer l'idée que :

- toute question est à la fois d'ordre technique et d'ordres social, économique et politique. D'un point de vue opérationnel, les décideurs ont en effet besoin de connaissances pour savoir comment envisager des scénarios, hiérarchiser des actions, mesurer leur acceptabilité sur les plans sociologique et économique. Une approche disciplinaire par thématique environnementale n'est pas suffisante. Il est nécessaire de croiser les disciplines et les regards afin de prendre en compte des connaissances socio-économiques ;

- il est important d'impliquer des acteurs scientifiques et des acteurs de terrain dans des processus de co-construction. Cela est en effet essentiel pour permettre à chacun de s'approprier les questions et les savoirs détenus par tous.


De nombreux outils (pour certains issus de la recherche), existent pour accompagner les acteurs dans leurs démarches participatives et prospectives.


En regard de ces points, le Creseb propose donc un cycle de journées d'échange sur ce thème.


Une première journée consacrée aux jeux de rôles et à la modélisation d'accompagnement a été organisée le 10 octobre 2014.

[Téléchargez le programme ICI]

[Téléchargez le compte-rendu ICI]


La modélisation d’accompagnement constitue un outil intéressant d’aide à la concertation qui pourrait utilement être mobilisé pour simuler et mettre en débat l’impact des choix techniques en lien avec la reconquête de la qualité de l’eau et la préservation de la ressource.




En quelques mots, les principes de la modélisation d’accompagnement


La démarche de modélisation d’accompagnement utilise la modélisation comme un outil d’accompagnement des processus de production de connaissances et des processus de décision collective. Depuis son apparition en 1996, un collectif de chercheurs et praticiens nourrit des réflexions sur les enjeux éthiques qui y sont liés. Historiquement cette démarche est née dans le champ de la gestion des ressources naturelles renouvelables et de l’environnement. Cet objet d’étude est complexe car il implique des acteurs diversifiés, porteur de multiples enjeux (sociaux, politiques, économiques et environnementaux), à des niveaux de décisions variés. Cette complexité fait qu’il existe de nombreuses incertitudes sur le fonctionnement et l’évolution de la situation. La démarche de modélisation d’accompagnement a été construite afin de permettre à des acteurs de partager leurs points de vue sur une question qui les concerne collectivement, afin qu’ils puissent s’engager ensemble dans le processus de prise en charge de ces incertitudes.


Voici quelques principes élémentaires de la modélisation d'accompagnement :

> La démarche se structure autour d’une question qu’un ensemble d’acteurs s’approprient pour la traiter collectivement.

> L’objectif de la démarche est de permettre le partage des points de vue lors de temps d'échanges collectifs et de temps d'échanges en sous-groupes.

> Tous les points de vue et savoirs identifiés doivent être considérés.

> La modélisation est utilisée pour expliciter et formaliser les points de vue. Sa mise en œuvre collective vise à produire une représentation partagée du fonctionnement du système étudié et offre un espace de discussion des limites et des incohérences éventuelles de chaque point de vue.


Un texte présentant les fondements et les principes de la démarche a été publié en anglais en 2003. En 2005, une version en français, plus élaborée et accompagnée de commentaires provenant de différentes disciplines, a été publiée dans la revue Natures Sciences Sociétés. La démarche étant alors portée par des chercheurs, ce texte était essentiellement destiné à la communauté scientifique. Aujourd’hui, dans une volonté de faire découvrir la démarche au delà du monde de la recherche, ce nouveau texte a été produit par le collectif actuel regroupé au sein de l’association « ComMod ». Il a vocation à présenter, de manière accessible à tous, les fondements et l’éthique de la démarche.




L'état des lieux de l'existant


Les principes fondateurs de la modélisation d'accompagnement :


> Association ComMod, 2013, La modélisation d'accompagnement : fondements et éthique d'une démarche de concertation pour un développement durable, 3 p.

> ComMod (Companion Modelling) : une identité fondée sur une charte

> Michel Etienne, 2012, La modélisation d'accompagnement : une forme particulière de géoprospective, L'espace géographique 2012/2 (Tome 41), p. 128 - 137

> Michel Etienne, 2010, La modélisation d'accompagnement, une démarche participative en appui au développement durable, éditions QUAE, 367 p.

> Collectif ComMod, 2005, La modélisation comme outil d'accompagnement, Revue Nature Sciences Société, p165 - 168




Les outils de la modélisation d'accompagnement :


Les modèles conceptuels : graphique établissant les interactions entre les différentes composantes du système étudié

> Michel Etienne, Co-construction d'un modèle d'accompagnement selon la méthode ARDI : guide méthodologique, 76 p. - ARDI : Acteurs Ressources Dynamiques Interactions

> Michel Etienne, 2006, La modélisation d'accompagnement : un outil de dialogue et de concertation dans les réserves de biosphère. Biodiversité et acteurs, des itinéraires de concertation. UNESCO-MAB, Réserves de Biosphère, note technique 1-2006, p44-52



Les Systèmes Multi-Agents et plateformes de modélisation : modèle généralement informatique capable de représenter un ensemble d’entités autonomes, situées dans un environnement, en interactions entre elles et avec celui-ci grâce à des capacités de perception, de représentations et d’action. Les SMA mettent en interactions tous ces éléments, ce qui permet de simuler des dynamiques au niveau du système. L’élaboration du SMA se fait sur une plateforme de modélisation (comme CORMAS), avec un automate qui simule les comportements. Cela peut être couplé à des bases SIG pour des représentations spatiales.

> F. Bousquet, O. Barreteau, C. Mullon, J. Weber, Modélisation d'accompagnement : Systèmes Multi Agents et gestion des ressources renouvelables, Actes du Colloque international "Quel environnement au 21ème siècle ? Environnement, maîtrise du long terme et démocratie", GERMES, Paris, France

> Bonte B., Penot E., Le Page C., Tourrand J.F., 2011, Liaison d'un outil de modélisation d'exploitations agricoles (Olympe) avec une plateforme de modélisation multi-agents (Cormas),  In : Exploitations agricoles, stratégies paysannes et politiques publiques : les apports du modèle Olympe. Versailles : Ed. Quae, p. 287-298. (Update sciences et technologies)

> J. Ferber, 1995, Les systèmes multi-agents, vers une intelligence collective, InterEditions, Paris, 513 p.

> Gaume F., Fallet B., Ferrand N., Chastel J.M., 2000. Aide au développement durable des territoires : approche multi-agents pour un modèle Enjeux , Colloque SMAGET : Modèles et Systèmes Multi-Agents pour la Gestion de l'Environnement et des Territoires, Clermont-Ferrand, 5-8 octobre 1998, Cemagref Editions, Antony, 2000, p. 331-347 [Publications Cemagref : 00/0028]

> Bousquet F, Bakam I, Proton H, Le Page C, 1998, Cormas : Common-Pool Resources and multi-agent systems, Lecture Notes in Articial Intelligence, 1416, p. 826-837



Les jeux de rôles : une forme particulière de modèle, remplaçant les agents autonomes (automates) par de vrais acteurs, des joueurs chargés d’interagir avec les autres joueurs et avec leur environnement. C’est finalement un outil de «Â mise en situation » des participants (ComMod).

> O. Barreteau et al., Le jeu de rôle à l'interface entre systèmes réel et virtuel




Des exemples de projets et expériences en France :


Projet Science et SAGE : 1 simulation informatique et 1 jeu de rôle pour accompagner le débat autour de la question de la restauration de la continuité écologique et l'arasement des ouvrages dans le cadre du SAGE des 2 Morin (Seine et Marne)

> Film de présentation de la démarche


Projet InterSAGE : 1 modélisation participative et 1 jeu de rôles sur la gouvernance de l'eau entre usagers de plusieurs bassins versants littoraux partageant les mêmes ressources dans l'Ouest Hérault

> Film de présentation d'une session de mise en pratique de l'outil Simul'EAU développé dans le cadre de ce projet


Projet SURGE (Solidarité Urbain Rural en Gestion de l'Eau) : 1 démarche de modélisation d'accompagnement pour accompagner la définition d'une vision coordonnée entre la gestion de l'eau du bassin de Thau et un projet de territoire

> Présentation du projet SURGE


Projet METE'EAU : un outil de MEdiation TErritoriale autour de l'enjeu EAU élaboré pour les aires de captage Grenelle, qui prend la forme d'un jeu de cartes intégrant les caractéristiques biophysiques et structurelles de l'AAC, la caractérisation du territoire, les acteurs et la démarche

> Présentation du projet


Wat-A-Game : 1 kit méthodologique, jeu de plateau pour gérer et partager l'eau dans un bassin

> Film de présentation du kit WAG


Artichoc : 1 jeu de rôles pour faire expérimenter à un groupe de personnes les difficultés de gestion d’un bien commun en accès libre

> Uved, Cirad, Outils interactifs pour la formation à la concertation, conseils méthodologiques pour développer le jeu Artichoc


Caux Opération et RUIS'EAU : 2 jeux de rôles couplés à des modèles informatiques implémentés sur Cormas, permettant d'explorer le devenir de petits bassins versants (700 ou 2 500 ha), emblématiques des bassins du pays de Caux, soumis à des modifications de pratiques agricoles et/ou d'aménagement. Sur ces bassins virtuels, en jouant des rôles simplifiés de maires, d'agriculteurs, d'animateurs de syndicats de bassins versants, d'animateurs de syndicats d'eau, les participants peuvent visualiser les conséquences physiques (ruissellement, érosion), économiques (coûts des nuisances, des changements de pratiques, des aménagements) et sociales (protestations des autres joueurs) des choix qu'ils opèrent à titre individuel ou collectif.

> Véronique Souchère, 2013, Conception et utilisation de jeux de rôles pour faciliter la concertation, Académie d'agriculture de France,  séance du 10 avril 2013, 2p.

> 2007, Véronique Souchère, Un outil d'aide à la concertation locale pour la gestion du ruissellement érosif en bassin versant, Fiche INRA Sciences pour l'action et le développement, 2 p.

> L. Millair, 2007. CauxOpération®, un outil d’aide à la concertation locale pour la gestion du ruissellement érosif en bassin versant : quels modes de concertation pour la négociation et l’émergence d’actions ? Illustration avec la construction d’un Jeu de rôles. Mémoire de Master 2 Recherche "Environnement, Milieux, Techniques, Sociétés", parcours "Développement Durable et Agricultures", AgroParisTech, Paris, 131 pages


Concert'eau : gestion collective et concertée de l'eau dans un bassin-versant des Pyrénées-Orientales : 1 jeu de rôle créé sur un bassin versant des Pyrénées-Orientales, issu du jeu Eco-logiques, qui a pour objectifs de (1) faire appréhender les différences entre participants en termes de logiques / valeurs et pas seulement d'intérêts, (2) éprouver certaines difficultés de la gestion concertée liée à la composition de ces différences en mettant les joueurs en situation de devoir composer

> Fiche synthétique de description du jeu de rôle Concert'eau

> A Richard - Ferroudji, O Barreteau, 2006, Concert'eau : un outil de sociologie expérimentale pour l'étude des dispositifs de gestion locale et concertée de l'eau, 2ème Congrès de l'Association Française de Sociologie "Dire le monde social. Les sociologues face aux discours politiques, économiques et médiatiques", 17 p

> A Richard - Ferroudji, 2008, L'appropriation des dispositifs de gestion locale et participative de l'eau - Accueillir et composer une pluralité des valeurs, d'objectifs et d'attachements, doctorat, sociologie, EHESS


Projet Phylou : 1 démarche de concertation organisée autour de modèle-agents consistant à simuler les transferts de produits phytosanitaires utilisés en viticulture et aider à construire une représentation partagée de leur impact sur les ressources en eau : définition de la problématique, construction du modèle, usage du modèle, évaluation

> A Boutet, O Barreteau, F Cernesson, P Garin, 2005, L'usage de la modélisation d'accompagnement dans la gestion de l'eau à l'épreuve du modèle des forums hybrides : le projet Phylou, Annales des Mines, Responsabilité & Environnement, p. 59-68


Le rami fourrager : 1 jeu de plateau pour aider les utilisateurs (agriculteurs, conseillers, techniciens) à adapter leur système fourrager à différents objectifs et scénarios d'élevage + 1 module d'évaluation (1 feuille de calcul) pour étudier l'adéquation entre les besoins des animaux et les productions fourragères

> Martin G, Felten B, Magne MA, Piquet M, Sautier M, Theau JP, Thenard V, Duru M, 2012, Le rami fourrager  un support pour la conception des scénarios de systèmes fourragers avec des éleveurs et des conseillers. Fourrages 210, p 119 - 128

> Martin G, Piquet M, Gin P, Morel K, 2012, Un jeu pour explorer les adaptations des élevages : le rami fourrager, Alter Agri 113, p. 25-26


ButorStar : 1 jeu de rôle + 1 modèle multi-agent développé sur Cormas, permettant de simuler les effets à court terme et long terme de la gestion d'une roselière résultat des décisions prises par des éleveurs, des récoltants de roseaux, des pêcheurs, des chasseurs et des naturalistes, développés pour l'étang de Vendres (Hérault)

> Mathevet R., Le Page C., Etienne M., Poulin B., Lefebvre G., Cazin F., Ruffray X. 2008. Des roselières et des hommes. ButorStar: un jeu de rôles pour l'aide à la gestion collective. Revue Internationale de Géomatique, 18 (3) :375-395


Démarche d'accompagnement sur le Causse Méjean : 1 jeu de rôle + 1 modèle multi-agent pour faire réagir les différents acteurs du Causse Méjean (agriculteurs, forestiers, naturalistes) sur la dynamique d'embroussaillement et de fermeture de leur paysage par le développement de pins et pour stimuler l'émergence de scénarios possibles de gestion concertée du territoire

> M. Etienne, C. Le Page, Modéliser les dynamiques paysagères pour accompagner un projet d'aménagement du territoire : le cas du Causse Méjean, Colloque Gérer les paysages de montagne pour un développement concerté et durable, 15 p.


Modélisation et jeu de rôle "Motte Piquet" sur l'île d'Ouessant et ses paysages : 1 modélisation des interactions entre dynamiques sociales et dynamiques végétales (problématique d'embroussaillement) + 1 jeu de rôles pour favoriser les procédures de sensibilisation et de participation des élus et des citoyens

> F. Chlous-Ducharme, F. Gourmelon, M. Rouan, 2008, Modélisation et jeu de rôle sur l'île d'Ouessant : questions de sociologie, revue socio-logos, n°3

> F. Chlous-Ducharme, F. Gourmelon, 2011, Modélisation d'accompagnement : appropriation de la démarche par différents partenaires et conséquences, Revue Vertigo, Volume 1 Numéro 3

> F. Gourmelon, M. Rouan, A. Rognant, Du SIG au jeu de rôle, histoire d'un transfert de connaissances des scientifiques aux scolaires, 4 p.

> H. Dupont, 2007, Modélisation multi-agents de l'impact du tourisme sur l'île d'Ouessant. Mémoire de Master 2 mention "Ecologie Biodiversité Evolution", spécialité "Ingénierie Ecologique et Gestion des Ecosystèmes", Paris, 33 pages + annexes


Modélisation des relations entre dynamiques des territoires et des systèmes d’élevage dans le massif du Lubéron : 1 modèle conceptuel du fonctionnement du territoire, co-construit entre les scientifiques et les acteurs du territoire, selon la méthode ARDI (Acteurs, Ressources, Dynamiques, Interactions)

> J. Lasseur, JF Bataille, B. Beylier, M. Etienne, JP Legeard, J. Luccioni, 2009, Modélisation des relations entre dynamiques des territoires et des systèmes d'élevage dans le Lubéron, Cahiers Agriculture, Volume 19, Numéro 2, 90-06

> Jean-Baptiste Gratecap, 2010, Construire des outils de médiation environnementale : analyse embarquée d'une démarche de modélisation d'accompagnement pour une gestion concertée sur le territoire du Lubéron, mémoire de stage ENGREF, 147 p.


Nimetpaslefeu : 1 Système Multi-Agents + 1 jeu de rôles pour prendre conscience des implications, en termes d'incendie, du développement de l'urbanisation au dépens des friches agricoles et des zones naturelles ainsi que pour réfléchir collectivement à la mise en place de dispositifs de prévention

> M Bourgeois, 2006. NîmetPasLeFeu, un outil d'aide à la décision pour la prévention des incendies de forêt dans le milieu périurbain nîmois. Mémoire INA-PG Paris

> Projet et jeu de rôle GardAuFeu : projet de sensibilisation au risque incendie dans les Cévennes (suite du projet Nimetpaslefeu)




Evaluation des effets et résultats produits

> Nicolas Bécu, Amandine De Coninck, Catherine Carré, José-Frédéric Deroubaix, Jean-Paul Haghe, Gaëlle Tallec, 2013, Comparaison de processus de modélisation d’accompagnement menés dans le cadre d’élaboration de SAGE